6 rue du Canton 88202 Remiremont 03 29 62 23 73 Contactez-nous
atelier-audiovisuel

Atelier audiovisuel

18 novembre 2022

Bienvenue pour ce nouvel article de l’établissement Jeanne D’arc Saint Joseph de Remiremont. Aujourd’hui c’est sous la forme d’une interview que nous vous invitons à découvrir l’une de nos spécificités. En effet, Ludovic Belgeri nous présente ici l’atelier audiovisuel qu’il anime pour nos élèves du lycée.

Ludovic, pouvez-vous nous présenter votre atelier audiovisuel et à qui il s’adresse au sein de l’Ensemble scolaire ?

L’atelier audiovisuel est un espace au sens large car il s’ouvre sur l’extérieur, avec la pratique, les techniques de prises de vue, son, éclairage, la rencontre avec les professionnels.

Il englobe plusieurs domaines, la vidéo, le cinéma, aborde l’analyse filmique, le montage, les effets spéciaux, le maquillage, etc

Cet atelier s’adresse aux lycéens dans le cadre de l’option audiovisuelle, en seconde, première et

terminale. (Il représente un investissement de temps de 1h40/semaine).

Comment se vit cet atelier pour les élèves de seconde?

En seconde, l’élève est un spectateur actif, il apprend par l’analyse à gérer ses émotions pour passer à l’étape créative, et partager avec ses compétences acquises un regard critique avec ses camarades; et, à partir de son  expérience personnelle et collective, il peut alors aborder le milieu professionnel dans toutes ses formes, institutions, professionnels du secteur audiovisuel.

Nous nous efforçons autant que possible, d’aller à la rencontre de professionnels. Ainsi, en partenariat avec la médiathèque de Remiremont, une rencontre avec le réalisateur Jean-Marc Peyrefitte a pu avoir lieu en mois de novembre 2022.

Cette démarche d’ouverture est importante et permet des rencontres marquantes; assister à une scène de tournage avec l’équipe technique par exemple. Des thématiques accompagnent les élèves lors de leurs parcours initiatiques: les émotions au cinéma, les personnages, l’écriture des plans, les trucages et effets spéciaux entre autres.

Et en classe de première?

En première, les nouvelles écritures audiovisuelles orientent les élèves vers une réflexion sur ces nouvelles formes narratives dans leur conception comme dans leur mode de présentation. Comment le public s’approprie ces diverses formes d’écritures ?

La encore, les travaux pratiques sont privilégiés et du matériel adapté mis à la disposition des élèves. Un carnet de créations est mis en place pour chaque élève; ce qui en fait un outil indispensable afin d’élaborer en terminale une réalisation audiovisuelle collective.

Enfin, quel est l’aboutissement en classe de terminale?

En terminale, il est proposé aux collégiens lors de l’ EAC (Enseignement artistique et culturel); en partenariat avec l’enseignant, quelque soit la matière.

A présent parlons du matériel et des logiciels mis à disposition des élèves dans votre atelier.

Une salle dédiée à la projection, au montage (3 stations) et travaux pratiques, photo, vidéo. Des outils audiovisuels comme pied, micro, projecteur, appareil photo reflex, camera, écran vert.

En termes de logiciels, pour la photographie, nous utilisons Photoshop lightroom, et pour la vidéo, Adobe Première Pro.

Un ensemble d’outils qui leur donne l’occasion de faire une rencontre avec l’art audiovisuel.

Quels sont les projets menés au sein de l’atelier ?

Les élèves expérimentent en photo, vidéo puis, avec le choix d’un thème s’orientent vers la réalisation d’un diaporama, d’un clip, d’une exposition …présenté s’ils le souhaitent au public.

Comment procédez-vous avec les élèves pour les guider dans la réalisation de leurs projets audiovisuels ?

Nous procédons par beaucoup de pratique, d’écoute, d’analyse; comprendre ce qui ne va pas, trouver une autre façon pour arriver à ce qu’ils veulent, en leur apportant des techniques, des directions, des voies ….

Quelle évolution constatez-vous chez les élèves impliqués dans l’atelier ?

Une ouverture vers l’échange, les élèves parlent de ce qu’ils créent, que ce soit en photo, en vidéo, en musique … une liberté d’expression, sans  jugement.

Pour les plus jeunes, je constate un réel plaisir à manipuler, à utiliser un appareil photo par exemple et à créer sa photo.

L’organisation est un des maître-mots dans le domaine du cinéma, de la vidéo. L’essentiel se pense, se discute, se prépare, s’élabore bien avant les premières scènes de tournage.

Merci Ludovic Belgeri de nous avoir invité dans cet univers audiovisuel que vous ouvrez à nos élèves.

 

Cliquez ici pour découvrir nos récentes publications sur le site de l’établissement.

Retour aux actualités